Un roman-choc…

Découvert en primeur sur tapuscrit par votre serviteur aussitôt subjugué, Le fou allié du diable, un roman partiellement autobiographique magnifiquement rédigé par un jeune Belgo-marocain, Rayane Bensaghir, plonge le lecteur dans une geôle bruxelloise où croupit et s’interroge Gafora, un détenu qui aurait pu être l’auteur et qui constitue un assemblage de nombre de ses amis et connaissances de jeunesse.

Venu d’un milieu très modeste, après avoir quitté l’école à 17 ans et décidé par la suite d’y revenir en s’en donnant les moyens – il a exercé pendant de nombreuses années des petits boulots chaque soir et tous les week-ends pour payer ses études à Sciences-Po ULB, Rayane Bensaghir livre avec autant de style que de panache un témoignage des plus passionnants.

Incipit de son roman :

« Sombre est ma demeure, encore plus noir est mon cœur. »

Et il y a de quoi !

Car on suit pas à pas le parcours d’un de ces jeunes des quartiers pauvres de Bruxelles, mal-aimé et mal-aimant, laissé à lui-même et à ses potes, qui « s’arrange » pour survivre puis vivre, et tente de s’insérer par le haut avant de plonger dans les ténèbres de l’obscurantisme religieux prôné par un prédicateur infernal aussi habile que doucereux…

Une confession venue de l’intérieur, qui tombe à pic au moment où se conclut le procès des attentats de Paris et qui aide à mieux comprendre, sans extrémisme ni lamento, mais avec une certaine dignité, comment les choses peuvent en arriver là…

Éblouissant !

PÉTRONE

Le fou allié du diable par Rayane Bensaghir, Paris, Éditions Milo, juin 2022, 235 pp. en noir et blanc au format 13,4 x 20,2 cm sous couverture brochée en couleurs, 20,60 € (prix France)

Date de publication
mardi 5 juillet 2022
Entrez un mot clef :